Le Clown-Gestalt - Un virtuose du contact



 Auteur :


 

Navigation rapide      >>     

 

Etapes et écueils


Retour côté Gestalt : de nombreuses Gestalt (les cycles du contact) restent inachevées sous l'effet des résistances. Le jeu du clown va permettre de les repérer assez rapidement. Elles sont présentes dès les premiers exercices, dès les premières improvisations. Elles sont les étapes et les écueils sur le chemin du clown intérieur. Mais révélées et acceptées, elles font aussi partie du clown, de son jeu avec les choses de la vie. Comme dans la vie, non?!

"Parle moins fort!" "Sois poli!" "Dis bonjour!" "Une chaise est une chaise pas une balançoire", voilà le prototype même de l'empêcheur de clowner en rond, c'est l'introjection. Mal digérées, entassées, stockées en nous tels des paquets de linge sale, elles nous -appesantissent et nous rétrécissent la vie. C'est l'apprentis-sage, mais souvent trop sage! Le clown plonge dans le paquet et s'en délecte. Lui.

La projection consiste à attribuer à l'environnement des éléments personnels. Une gourmandise pour le clown qui va pouvoir sans freins ni raison répandre et projeter sur la réalité extérieure la richesse de son imaginaire, de sa folie, de sa fantaisie;

La confluence dans laquelle n'existe plus de différence entre l'individu et l'environnement. Le clown se fond et absorbe ce qui l'entoure, et en effet tout est lui et lui est tout. Il est tout pouvoir, toute puissance et rien du tout. Il est le maître du monde et le jouet de son imaginaire.

Ces trois résistances sont les principales. Elles ont à la fois un rôle de sauvegarde et de déformation de nos cycles de contact (de nos Gestalt). La démarche Gestalt et clown permet de les transmuter.
 
 

page précédente : Clown-contact page 3 / 5 page suivante : Etre global
 

www.portail-sante.ch www.portail-sante.fr www.portail-sante.be